L’oden est le plat réconfortant en hiver au Japon. L’oden est une sorte de nabe, c’est à dire un pot-au-feu japonais. Il est très populaire et se trouve partout au Japon ! Cette recette très simple vous réchauffera le corps et le cœur !

DSC01576 2 Oden - Pot-au-feu japonais

L’oden est un des nombreux plats appelé nabe (prononcé nabé) ou nabemono, c’est à dire des pot-au-feu. Il est constitué de quantités d’ingrédients comme du radis blanc, tofu frit, des œufs, différentes sortes de pâtes de poisson, le tout cuit dans un dashi avec un peu de sauce soja. C’est un plat très simple, peu couteux et très populaire.

Ce n’est pas le plat le plus visuellement attractif de la cuisine japonaise car la plupart des éléments sont bruns… mais une bouchée de ce plat vous réchauffera le corps et le cœur en hiver !

stand oden Oden - Pot-au-feu japonais
Un stand d’oden à Minoh

Très populaire en hiver, on le trouve sur les yatai, ces stand ambulants de festivals. Ils offrent une bonne pause bien chaude lorsque l’on se rend au temple pour la nouvelle année. On le trouve également dans des restaurants dédiés à ce plats et dans les conbini, les superettes 24/4 ou l’on peut créer son bol avec ses ingrédients préférés.

Les ingrédients de l’oden

DSC01554 2 Oden - Pot-au-feu japonais

Les ingrédients de l’oden vont varier selon la région et selon les familles. Il y a des grands classiques que nous allons vous lister ci-dessous mais vous pouvez adapter votre oden avec les ingrédients que vous pourrez trouver.

Les incontournables

Daïkon : radis blanc

Probablement mon ingrédient favoris et heureusement également disponible en Europe. Ce radis mijoté longtemps devient si tendre et riche en goût grâce au dashi !

Vous devriez pouvoir trouver des kit à oden dans des épiceries japonaises qui rassemblent plusieurs de ces ingrédients frits et à pâte de poisson classiques.

Aile de poulet

Alors ce n’est pas vraiment un incontournable, j’ai menti. Vous ne le trouverez pas dans tous les oden mais quelques morceaux de poulet vont apporter du goût au bouillon et rendre le plat plus consistant. On vous le recommande vivement. Et il a l’avantage d’être disponible partout contrairement à certain des ingrédients de l’oden qui ne sont disponible qu’en épiceries spécialisées uniquement.

Atsu age : tofu frit

Des morceau de tofu frits tout tendre à l’intérieur. Peut-être difficilement trouvable en Europe mais très facile à faire chez soit.

Prenez un bloc de tofu, l’emballer dans un papier absorbant, soit le mettre au micro-onde 2minutes, soit mettre un assiette dessus pour faire poids durant 15 minutes afin d’enlever l’excès de liquide. Puis faire frire dans une huile à 180°C jusqu’à ce qu’il ai une belle couleur dorée.

Nerimono

Les nerimono sont un groupe de de produits à base de pâte de poissons comme par exemple les chikuwa, qui sont des sortes de gâteaux de poissons formés en un tube qui fait penser à un tube de bambou.

Il existe de nombreuses sorte que vous devriez pouvoir trouver au rayon congelé dans votre épicerie asiatique. Les plus connus après le chikuwa sont les gobo-maki, des tubes de pâte de poisson avec de la bardane au milieu, des ganmodoki, du tofu avec des légumes et du blanc d’œuf, des Hampen, des gâteau de poisson et d’igname à la texture très spongieuse.

Oeufs dur

Des œufs cuits dur, tout simplement 🙂

Konnyaku & Shirataki

Des morceaux et des nouilles faites à base de pâte de konjac. Il est devenu populaire récemment en Europe car très diététique avec moins de 10 calorie par 100g et on le trouve dans certaines grandes surfaces classiques.

Le konjacest une odeur assez terrible lorsque l ‘on ouvre le paquet. Il est important de le faire cuire 3 minutes dans de l’eau bouillante avant de le mettre dans votre oden.

Kinchaku

Kinchaku désigne en fait un petit sac en tissu. On les reproduit avec des poches de tofu frit remplies généralement de mochi mais vous pouvez les remplir de ce que vous voulez, comme des bouts de carottes ou radis, des œufs de cailles. Ces petites poches apporte beaucoup à l’aspect de l’oden !

Il me manque des ingrédients !

Il n’y a pas de règles absolues ! Vous pouvez adapter la recette avec les ingrédients que vous avez sous la main ! Voici d”autres accompagnements qui vont très bien dans un oden :

  • Saucisse knacki
  • Pomme de terre
  • choux (que vous pouvez par exemple farcir et rouler)
  • Champignons
  • Poulpe
  • Bœufs: Au japon on utilise généralement des morceau de tendons, vous pouvez des morceaux de bœuf à bouillir.
  • Tomate : tomates cerises ou normales auxquelles vous aurez enlevé la peau.

Si vous ne trouvez pas de mochi dans votre épicerie asiatique, vous pouvez le faire vous-même si vous pouvez trouver de la mochiko ou shiratamako. Vous pouvez suivre la recette des daifuku mochi au fruit en enlevant le sucre !

Le donabe

Un donabe est un pot en terre cuite utilisé pour les pot-au-feu japonais, les nabe. On sert généralement les nabe dans ce plat que l’on pose sur un réchaud à gaz sur la table. Cela permet de prendre le temps de manger tous ensemble en gardant le plat bien chaud. De plus, les hivers au Japon sont froid et sec, également à l’intérieur car les maisons sont mal isolées et l’air est encore plus sec à cause des chauffage électrique ou de la climatisation. Le nabe réchauffe l’air autour de la table et apporte un peu d’humidité à la pièce. Ce qui rend le repas encore plus agréable

Avez-vous besoin d’un donabe ?

Absolument pas ! Vous pouvez tout à fait préparer ce pot-au-feu dans une casserole mais il faut avouer que le “nabe” apporte une jolie touche d’authenticité et de convivialité.

Il en existe des tout à fait abordable pour 1~2 personnes comme ci-dessous. Pour une famille c’est un investissement un peu plus conséquent mais bien entretenu un donabe peut tenir des générations.

Il faut un diamètre d’environ 17-18 centimètres pour 1-2 personnes et 30 centimètres pour une famille de 2 à 6 personnes. Nous vous conseillons également un petit réchaud à gaz pour profiter de vos plats bien chauds.

Vous pouvez rester en contact avec nous via notre page Facebook, Instagram et notre chaîne YouTube ! N’hésitez pas à partager vos créations avec nous sur Instagram ! On adore voir vos merveilles !

L’oden – Pot-au-feu japonais

5 from 1 vote
Course: Plat principalCuisine: JaponaiseDifficulty: Facile
Portions

2

personnes
Temps de préparation

30

minutes
Temps de cuisson

40

minutes
Temps de repos

60

minutes

L’oden est LE plat réconfortant en hiver au Japon. L’oden est une sorte de nabe, c’est à dire un pot-au-feu japonais. Il est très populaire et se trouve partout au Japon !

Il peut être composé de plein d’ingrédients différents, nous vous monterons les plus populaires dans cette recette mais vous l’adapter avec les ingrédients à disposition.

Ingrédients

  • Dashi (*voir note)
  • 1.5 l eau

  • 15 g kombu

  • 30 g katsuoboshi (bonite séchée)

  • Assaisonnement
  • 5 cs sauce soja claire (*voir note)

  • 4 cs Mirin

  • Accompagnements
  • 2 ailes de poulet

  • 2 œufs

  • 12 cm de radis blanc (daïkon)

  • 1/2 paquet konjac

  • 1 paquet nouille shirataki

  • 1 bloc de tofu frit (atsuage)

  • 1 poche de tofu frit (aburaage)

  • 2 morceaux de mochi (kirimochi)

  • 100 g de boeuf à bouillir

  • 4 mini knacki

Etapes

  • Dashi **voir note
  • Faites tremper votre kombu dans l’eau au moins 2 heures avant de commencer, de préférence la veille au soir.

    ** Avant de continuer le dashi, nous vous conseillons de préparer le radis blanc (daïkon) qui prend un certain temps de cuisson.
  • Faire chauffer votre eau avec le kombu jusqu’à avoir des toute petites bulles (vers 80°C) et enlever le kombu, le mettre de côté.
  • Ajouter le katsuobushi, porter à ébullition puis faire cuire à feu doux 15 minutes. Puis filtrer.

  • Préparation du daïkon
  • Couper votre radis blanc en tranche de 2-3cm puis l’éplucher
  • Tailler les bords de vos tranches afin de les arrondir, ceci va aider les tranches de radis à ne pas se casser durant la cuisson. (Vous pouvez mettre ces bouts de radis dans vos poches de tofu)
  • Faire une entaille en croix sur l’une des faces du daikon. Puis les mettre dans une casserole d’eau bouillante avec 1cc de riz (va aider à enlever l’amertume) et faire cuire 20 minutes.

    ** pendant ce temps, vous pouvez préparer votre dashi **
  • Les sortir, les rincer et mettre de côté

  • Préparation du Poulet
  • Dans une petite casserole d’eau bouillante faire blanchir le poulet 3 minutes, puis bien le rincer

  • Préparation des œufs
  • Mettre vos œufs à cuire 8 minutes dans une casserole d’eau bouillante avec 1cs de vinaigre. Puis les rincer à l’eau froide et les éplucher.

  • Préparation du bœuf
  • Préparer quelques tranche de gingembre et 1/4 de negi (ou poireau) faire bouillir une casserole d’eau et y ajouter votre bœuf.
  • Durant les premières minutes, enlever l’écume qui apparaitra. Faire cuire 1-2 heures selon la taille du morceaux.
  • Couper votre bœuf en morceaux et le piquer sur une brochette

  • Préparation des
    kinchaku
  • Rouler une baguette sur votre tranche de aburaage. Ceci va aider à la décoller et l’ouvrir plus facilement. Couper la tranche en deux et l’ouvrir
  • Y ajouter 1-2 morceaux de mochi et/ou des bouts de légumes et/ou œufs de caille.
  • Fermer le kinchaku : Vous pouvez le fermer à l’aide d’un cure-dent ou couper une fine lanière de kombu que vous avez utilisé pour le dashi pour en faire une ficelle (rincer le kombu et bien le sécher avant)

  • Konjac & shirataki
  • Prendre votre morceau de konjac et y faires des entailles à l’aide d’une fourchette des deux côté. Faire cuire dans une casserole d’eau bouillante durant 3 minutes afin d’enlever l’odeur.

  • Nerimono et autres produits frits
  • Coupez-les en une taille facile à attraper avec des baguettes. Avant de les ajouter dans l’oden, les rincer sous de l’eau bouillante afin d’enlever la couche de gras.

  • Le bouillon
  • Dans une petite casserole, faire chauffer le mirin afin de faire évaporer l’alcool. Puis couper le feu et ajouter la sauce soja.
  • Mettre votre dashi dans votre donabe ou une casserole et ajouter le mirin et sauce soja. Faire chauffer à feu moyen

  • La cuisson
  • Ajouter en premier le poulet puis ajouter les autres ingrédients (vous pouvez compléter avec vos ingrédients favoris ! Voir le texte de l’article de la recette).

    Faire monter ébullition à feu moyen. Puis baisser à feu doux et laisser cuire 30 minutes à couvert.
  • Couper le feu et laisser refroidir complètement. Les différents ingrédients vont absorber le bouillon.

    ** Nous vous conseillons de préparer l’oden la veille et de le mettre au frigo une nuit, il sera encore meilleur !**
  • Au moment de manger, réchauffer à feu doux et servir. On le mange traditionnellement avec de la moutarde japonaise, qui est assez forte.

Remarques

  • Dashi : Si vous n’avez pas de kombu disponible ou n’avez pas le temps, vous pouvez utiliser du dashi instantané. On vous recommande le dashi en sachet car le goût sera meilleur et le dashi est une part importante de ce plat
  • La sauce soja claire n’est pas la sauce soja avec moins de sel. Au contraire, la sauce soja claire est plus salée. Ajouter au besoin un peu de sel si vous n’avez pas de sauce soja claire.
  • Recette de Cédric pour commeaujapon.fr. Merci de ne pas utiliser ces images sans notre permission. Si vous partagez cette recette merci d’ajouter un lien vers cette page.

Avez-vous essayé cette recette ?

Taggez @commeaujaponfr sur Instagram et utilisez le hashtag #commeaujaponfr

Vous aimez cette recette ?

Like us on Facebook

Leave a Reply