Comment commander dans un izakaya japonais ?

Vous êtes au Japon, vous ne parlez pas japonais et vous voulez manger dans un izakaya sans faire de faux-pas ? Comment commander dans un izakaya ? C’était bon et vous voulez remercier le chef ? Comment payer ? Voici quelques conseils !
Un chef Japonais

Irashaimaseeeeeeeee !

Vous le remarquerez rapidement, lorsque vous entrerez dans un magasin, un restaurant au Japon, vous serez accueilli par un concert de “Irashaimase !” (Bienvenue !) souvent bien forts !

Il n’y a pas besoin de répondre quoi que ce soit. C’est une formule de politesse utilisées par le personnel pour vous souhaiter la bienvenue. Un sourire fera l’affaire.

avenue d'isakaya à Tokyo

Vous pouvez montrer le nombre de personnes avec vos doigts et vous serez guidé ou l’on vous montrera votre table et l’on vous apportera souvent une serviette pour vous essuyez les mains. Souvent vous recevrez un petit plat nommé “otoshi” qui sert de mise en bouche/apéro. Ce plat est souvent payant (300-500 yen) et peut rarement être refusé. Il sert de frais de couvert.

Je commande... quelque chose ?

Shirako - un plat difficile
Une assiette qui fait peur [shirako]

Dans un restaurant au Japon, pas besoin d’attendre désespérément qu’un serveur veuille bien regarder dans votre direction avec votre main légèrement tendue et des petits s’il-vous-plait tout doux ! Vous pouvez sans autre dire à voix haute: “Sumimasen !” (Excusez-moi !) pour attirer l’attention du personnel. On se sent un peu mal poli au début mais c’est tellement pratique que l’on s’y fait !

Depuis quelques années les restaurants dans les régions touristiques ont fait de grands efforts et offrent souvent un menu en anglais et/ou avec des images que l’on vous apportera immédiatement.

 

Mais si vous sortez des sentiers battus, que faire ? Vous n’aviez pas le droit de le faire à l’école mais maintenant, c’est permis ! Copiez votre voisin !

Regardez autour de vous et si votre voisin à un plat appétissant et dites au serveur: “Sumimasen, Kore o kudasai” (sumimasene, koré o koudasaille) (Excusez-moi, ceci, s’il vous plait) en pointant l’assiette du doigt. Cela pourrait même commencer une discussion avec votre voisin, ce qui est toujours sympathique, même en bredouillant quelques mots d’anglais.

Autre solution, tenter les spécialités du restaurant.  Demandez au personnel: “osusume ha nan desu ka ?” (osusumè wa nane desu ka?) (Quels sont vos spécialités ?). Le serveur devrait vous pointer des choses sur la carte, à vous de valider. Avec quelques signes, vous vous en sortirez !

C'est bien bon et je tiens à le faire savoir !

Votre plat était délicieux et vous aimeriez remercier le chef ? Lorsque vous sortirez du restaurant dites à un bon volume “Gochisousama deshita” (gotchiso sama deshita) littéralement “c’était un festin”. C’est la formule de politesse utilisée régulièrement. 

Nous sommes d’accord, c’est un peu difficile à prononcer rapidement au début [Gotchi-so-sama-dè-shita]. Voici une alternative plus facile. Ces deux mots de vocabulaire qui vous aiderons :

  • oishii (o-ishi) : Délicieux
  • oishikatta (o-ishi katta) : C’était délicieux
Les Japonais sont très expressifs, surtout quand il s’agit de nourriture et vous entendrez régulièrement des “Oishiiiiii” durant les repas. Vous non plus, ne pouvez pas attendre la fin du repas pour montrer votre appréciation ? Tentez le “Oishii”, le personnel sera ravi 😊
Sushi Chef

Il est temps de rentrer

Si vous avez déjà l’addition, rendez-vous vers le comptoir. On ne paye pas à sa table.  Sinon, demandez l’addition en disant: “O kaikei onegai shimasu!” (L’addition s’il vous plait).

Généralement les restaurateurs ne permettent pas aux clients de chacun payer sa part, il est nécessaire de payer addition en une fois. 

Vous pouvez maintenant tenter le “Gochisousama deshita” en passant la porte ! 

Une petite faim ?

Pourquoi ne pas tenter quelques-unes de nos recettes typiques des izakaya japonais pour vous préparer à votre voyage ?

Cet article a 4 commentaires

  1. Didier

    Bonjour !
    Je viens de découvrir votre site grâce à votre publication d’un votre article chez Sophie de “cours de japonais.com” . Tout à fait ce que je recherchais, car j’essaie de m’initier à la cuisine japonaise et votre site est une mine d’informations. Normalement, mon second voyage au Japon est prévu en novembre 2020 pour 35 jours, et commencera par …Osaka…Je croise les doigts même si je suis peu optimiste vu la situation. En tout cas, bravo et ravi de vous suivre…

  2. Cedric

    Bonjour ! Merci ! Votre message nous touche beaucoup ! On vous tient les pouces, nous sommes dans une situation similaire, on a repoussé notre cérémonie de mariage à novembre, on espère que nos invités Suisses pourront venir !

    Superbes photos sur votre site, toutes ces destinations me font rêver ! 🙂

    N’hésitez pas si vous avez des questions ou remarques 🙂 Ce site est tout neuf !

  3. Didier

    Merci ! Oui, en effet, je croise encore plus les doigts alors, puisque votre mariage est en novembre ! Ok je reviendrai vers vous pour des questions. Là, je cherche à faire un kareraisu maison, mais je ne veux pas les cubes tout prêts, surtout quand je vois le nombre d’ingrédients chimiques qui les composent ! Peut-être un article là-dessus ?

  4. Cedric

    Merci 🙂 Très bonne idée ! J’ajoute ça dans la liste !

Laisser un commentaire